MONOGRAPHIES I STORY MAPPING I Bouchra Khalili

 


Coédition Bureau des compétences et désirs, Les Objets en Plus, Nouvelles Donnes Productions. Textes de Philippe Azoury, Omar Berrada, Pascale Cassagnau.

Le propos de cet ouvrage monographique est de poser un regard à la fois ? rétrospectif, actuel et prospectif sur le travail de la jeune artiste Bouchra Khalili afin de révéler sa position originale et son plein engagement dans une pratique impure de la vidéo. Aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de la fiction, de l’expérimentation et de l’essai, son travail interroge les frontières entre ces genres pour les repousser et mieux les dissoudre.

Story Mapping, titre choisi par Bouchra Khalili, désigne une méthode anglo-saxonne d’analyse textuelle qui consiste littéralement à "cartographier" des textes pour en révéler la structure souterraine et les articulations les plus fines. Dans ses vidéos, Bouchra Khalili se livre à une cartographie affective des routes migratoires contemporaines où l'articulation de l'image et du son, des récits singuliers et de l'actualité, dresse une topographie imaginaire et documentée des espaces frontaliers et urbains. Ce catalogue, monté selon une logique filmique, permettra de mettre les œuvres en perspective sur le mode de la connexion visuelle, plastique, narrative et conceptuelle.

Bouchra Khalili est une artiste Franco-Marocaine, née à Casablanca, en 1975.
Élevée entre la France et le Maroc, elle vit et travaille à Paris.
Elle a étudié le cinéma à la Sorbonne Nouvelle, et est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy.

b.khalili.couv.story.map
Story Mapping
, parution 2010
édition bilingue français / anglais
17 x 24 cm
96 pages, 14 €
illustrations couleur


Les auteurs :
Critique de cinéma au journal Libération, Philippe Azoury collabore également avec Les Inrockuptibles et plusieurs revues de cinéma (Les Cahiers du Cinéma, Trafic). Il est l’auteur de deux ouvrages sur Jean Cocteau et prépare un livre sur Philippe Garrel.

 

Pascale Cassagnau est docteur en histoire de l’art et critique d’art, responsable des fonds audiovisuels et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques. Ses recherches portent sur les nouvelles pratiques cinématographiques, dans leur dialogue croisé avec la création contemporaine, entre fiction et documentaire (Future Amnesia - Enquêtes sur un troisième cinéma, Isthme Eds, 2006). Un pays supplémentaire/ La création contemporaine dans l’architecture des médias (Ensba, 2010) porte sur la place de la création contemporaine dans la sphère des médias.

 

Omar Berrada est écrivain, critique et traducteur. Il a été producteur à France culture (2004-2007 : "La nuit la poésie" et "Lumières d’août"), programmateur aux Revues Parlées au Centre Pompidou (2006-2009) et commissaire du Salon international du livre de Tanger (2008). Il a co-traduit Sens de Walden, de Stanley Cavell (avec Bernard Rival, Théâtre Typographique, 2008), préfacé Ode pour hâter la venue du printemps, de Jean Ristat (Gallimard, 2008) et contribué à l’ouvrage collectif Lettres à un jeune marocain (dir. Abdellah Taïa, Seuil, 2009).






Story Mapping, extrait

download.1