DVD I VALVERT  I Edition I Valérie Mréjen


NOTE D'INTENTIONS POUR LE FILM

Au cours de mes premières visites à l’hôpital Valvert et dès les premières rencontres avec les soignants, l’idée m’est apparue d’emblée d’aborder le sujet par le biais du langage ; d’entrer dans ce monde finalement peu représenté (du moins côté soignants) en partant de notions, d’abréviations, de mots régulièrement utilisés pour essayer de rendre intelligible le travail au quotidien, le fonctionnement et l’univers du centre hospitalier.

Il ne s’agira pas d’expliquer tel ou tel vocable en étant didactique, mais de proposer différents points de vue reliés à des expériences singulières, de faire parler les gens sur des thèmes récurrents du champ de la psychiatrie, sans craindre de pointer les plus utilisés ou les plus évidents (ex : le soin. Une notion très basique et indispensable. Qu’est-ce que le soin et sous quelles formes peut-il se prodiguer ?). Le discours des soignants sera ancré dans la réalité de leur travail au quotidien, de leur expérience personnelle, d’exemples et de descriptions relatant leurs rapports avec les patients.


On tentera de dépasser l’ensemble des formules qui reviennent au premier abord (ce n’est plus comme avant, tout est plus compliqué, nous avons moins de liberté…) pour essayer de décrire de façon très concrète ce qui est en train de changer. Plutôt que de servir un exposé déjà pensé sur l’état général des choses, on proposera une juxtaposition de souvenirs plus ou moins récents, des observations, des constats, autant de témoignages qui permettront de pénétrer dans le quotidien de l’hôpital et d’en saisir le fonctionnement.


valvert.1
DVD 35 mm couleur

Image : Alexis Kavyrchine. Son : Muriel Laborde, Yolande Decarsin.

Montage : Pauline Gaillard. Montage son et mixage : Mikaël Barre.


Production : Aurora films / le Bureau des compétences et désirs.


Parution : Mars 2010

valvert.2


Valvert est un hôpital psychiatrique de Marseille créé au milieu des années 70, dans un esprit d’ouverture et de libre circulation. Le film, à travers une observation du quotidien, dresse un portrait de l’endroit en mêlant entretiens avec des soignants et scènes de la vie les patients. Dans une ambiance résolument éloignée du modèle asilaire, cette circulation met en valeur différents comportements de la folie ordinaire.

 

Valvert is a psychiatric hospital in Marseille, founded in the mid-seventies in a spirit of freedom and openness. The film observes daily life there, painting a portrait of the place through interviews with employees and scenes from the patient’s lives. In an atmosphere resolutely opposed to the standard institutional system, the liberty at Valvert reveals various facets of ordinary madness.

download.1