LE VAISSEAU / Mathieu Briand
Une œuvre-environnement pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du monde. Crèche de la Friche Belle de Mai, 13003 Marseille.
LE CHEMIN DES FEES / Lucy+Jorge Orta
Un parcours de sculptures pour réenchanter l'Huveaune. Cinq sites le long de l'Huveaune - Saint-Zacharie, Auriol, Aubagne et Marseille.
HORIZONS - LES SENTIERS DE L'EAU / Tadashi Kawamata
Une œuvre sur le territoire de la Camargue pour révéler la diversité des paysages du delta du Rhône. Musée de la Camargue, Mas du Pont de Rousty, 13200 Arles.
LIMITES FLOUES / Le Cabanon Vertical
Imaginer autrement les espaces extérieurs d'un équipement urbain pour décloisonner et démultiplier les usages. Centre social des Canourgues, 13300 Salon-de-Provence.
TO MAKE A PLACE / Krijn de Koning
Création d'un lieu de vie et de partage dans un collège dépourvu de cour de récréation. Collège Notre-Dame de la Major, 13002 Marseille.
BANC DE SABLE / Olivier Bedu
Transformation d'une place en point de repère urbain, lieu de vie convivial et multiple. Place François Moisson, 13002 Marseille.

Les Nouveaux commanditaires 2013

accuei.opera

 PROJETS EN COURS

Le Vaisseau
Mathieu Briand

L'Opéra noir
Berdaguer&Péjus

L'Ecume des jours
Didier Fiuza Faustino

Les Sentiers de l'eau
Tadashi Kawamata

Limites Floues

Le Cabanon Vertical


Newsletter

Recevoir notre newsletter

Faigenbaum Patrick

 
Artiste I Faigenbaum Patrick

Patrick Faigenbaum dit avoir toujours « rêvé de photographier les gens dans leurs activités quotidiennes : le boucher, le pêcheur, le jardinier, l’épicier, le marbrier, le fabricant de pâtes fraîches… ». Avec la commande photographique pour l’Amicale des Raphaëlois, il fait de son rêve une réalité. à Saint-Raphaël, il retrace au travers des portraits de famille l’essence de la vie passée et présente de la cité. Dans un paysage bouleversé par les conséquences sociales et urbaines du développement touristique, des membres de l’Amicale des Raphaëlois (créée en 1972) se sont demandés s’il existait encore une identité raphaëloise originale et quelle forme celle-ci pouvait prendre aujourd’hui. Dans la famille des métiers du port, je demande le père, la mère, le fils, la grand-mère… Au coeur de ses préoccupations, le photographe aborde la question de l’identité sous l’angle de la famille.

La notion de famille induit une forme de cohésion, un rapprochement de personnes ayant des traits communs. Les métiers du port, de l’architecture, du commerce… constituent déjà des familles en elles-mêmes, comportant des spécificités et des caractéristiques propres. Dans une démarche prospective, Patrick Faigenbaum repère, identifie, répertorie, et classe sans perdre de vue qu’ensemble, ces familles constituent le noyau dur de la ville et forment une grande famille. Parce que la famille, c’est également une succession d’individus qui descendent les uns des autres, héritant de traits communs, il est question à travers cette commande de traiter de l’approche générationnelle au sein de ces corporations.

 

... extrait, BCD (Claire Szulc), 2006

book.faigenbaum.patrick


Première visite, familles raphaéloises, photographies
couleur, 82 x 82 cm (à gauche et au centre) et 100 x 100 cm
(à droite), Patrick Faigenbaum, 1998

 


download.1