LE VAISSEAU / Mathieu Briand
Une œuvre-environnement pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du monde. Crèche de la Friche Belle de Mai, 13003 Marseille.
LE CHEMIN DES FEES / Lucy+Jorge Orta
Un parcours de sculptures pour réenchanter l'Huveaune. Cinq sites le long de l'Huveaune - Saint-Zacharie, Auriol, Aubagne et Marseille.
HORIZONS - LES SENTIERS DE L'EAU / Tadashi Kawamata
Une œuvre sur le territoire de la Camargue pour révéler la diversité des paysages du delta du Rhône. Musée de la Camargue, Mas du Pont de Rousty, 13200 Arles.
LIMITES FLOUES / Le Cabanon Vertical
Imaginer autrement les espaces extérieurs d'un équipement urbain pour décloisonner et démultiplier les usages. Centre social des Canourgues, 13300 Salon-de-Provence.
TO MAKE A PLACE / Krijn de Koning
Création d'un lieu de vie et de partage dans un collège dépourvu de cour de récréation. Collège Notre-Dame de la Major, 13002 Marseille.
BANC DE SABLE / Olivier Bedu
Transformation d'une place en point de repère urbain, lieu de vie convivial et multiple. Place François Moisson, 13002 Marseille.

Les Nouveaux commanditaires 2013

accuei.opera

 PROJETS EN COURS

Le Vaisseau
Mathieu Briand

L'Opéra noir
Berdaguer&Péjus

L'Ecume des jours
Didier Fiuza Faustino

Les Sentiers de l'eau
Tadashi Kawamata

Limites Floues

Le Cabanon Vertical


Newsletter

Recevoir notre newsletter

Doléac Florence


Artiste I Doléac Florence

CHAMBRE N° 1 = CHAMBRE AVEC VUE

 

La fascination de la vue depuis la fenêtre de la chambre provoque un embarras : serait-il mieux d’en profiter assis à son bureau ou couché dans son lit ? L’aménagement de la chambre est ici une proposition ludique qui tente de répondre au désir magnétique de la contemplation.  Le lit et la table sont imaginés comme des outils perfectionnés et dédiés à cette imprégnation visuelle qui pourrait conduire à celle de la mémorisation définitive. Le résident repart avec un tatouage mental.

Le lit clos, camera obscura, s’ouvre et se referme selon le besoin de contempler la vue en direct ou de jouer avec. Le pied du lit est accolé à la fenêtre, muni d’un store perforé d’un petit trou. Fermé, ce store provoque la projection renversée du paysage sur la partie supérieure de la tête de lit lorsqu’elle est fermée par un store-écran, ou sur la paroi du fond de la chambre, lorsque le store est ouvert. Deux portes coulissantes ainsi qu’une marche permettent l’accès au lit. Deux lampes de chevet sont intégrées dans les angles du lit.

La table-bureau mobile se déplace selon ses envies, dedans ou dehors. Elle possède un écran de verre fumé, sorte de lunette, qui filtre la lumière et protège du vent. Un parasol peut se glisser dans l’orifice des quatre pieds. La chaise Patapouf est une version spéciale, avec deux coussins au choix selon les saisons et les usages : un est recouvert de fourrure, l’autre de tissu éponge. Ce siège permet de travailler ou de s’allonger, dedans ou dehors. Le tapis dessine une flaque en tuft de laine brune, brodée de perles de bois. Le vase est un grand soliflore réalisé par un ferronnier en cuivre martelé, avec une tige souple qui s’enroule autour de la fleur pour la soutenir.

Florence Doléac, 2007

book.doleac.florence

Chambre avec vue, la chaise Patapouf,
le soliflor, le lit-camera obscura placé
devant la fenêtre, 2007


 

 


download.1