LE VAISSEAU / Mathieu Briand
Une œuvre-environnement pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du monde. Crèche de la Friche Belle de Mai, 13003 Marseille.
LE CHEMIN DES FEES / Lucy+Jorge Orta
Un parcours de sculptures pour réenchanter l'Huveaune. Cinq sites le long de l'Huveaune - Saint-Zacharie, Auriol, Aubagne et Marseille.
HORIZONS - LES SENTIERS DE L'EAU / Tadashi Kawamata
Une œuvre sur le territoire de la Camargue pour révéler la diversité des paysages du delta du Rhône. Musée de la Camargue, Mas du Pont de Rousty, 13200 Arles.
LIMITES FLOUES / Le Cabanon Vertical
Imaginer autrement les espaces extérieurs d'un équipement urbain pour décloisonner et démultiplier les usages. Centre social des Canourgues, 13300 Salon-de-Provence.
TO MAKE A PLACE / Krijn de Koning
Création d'un lieu de vie et de partage dans un collège dépourvu de cour de récréation. Collège Notre-Dame de la Major, 13002 Marseille.
BANC DE SABLE / Olivier Bedu
Transformation d'une place en point de repère urbain, lieu de vie convivial et multiple. Place François Moisson, 13002 Marseille.

Les Nouveaux commanditaires 2013

accuei.opera

 PROJETS EN COURS

Le Vaisseau
Mathieu Briand

L'Opéra noir
Berdaguer&Péjus

L'Ecume des jours
Didier Fiuza Faustino

Les Sentiers de l'eau
Tadashi Kawamata

Limites Floues

Le Cabanon Vertical


Newsletter

Recevoir notre newsletter

Dercon Chris

 
Artiste I Chris Dercon

 

Pour Sam et Ysemay


Le titre de ma présentation fait référence à un projet – une oeuvre in situ – que l’artiste américaine Louise Lawler réalisa pendant un séjour à l’Abbaye Royale de Fontevraud duran l’été 1987, suite à une invitation du Frac Pays de Loire. L’artiste créa une édition limitée, un tee-shirt avec un texte imprimé de couleur jaune : Le roi est nu. Dans le catalogue, Louise Lawler présentait le conte original d’Andersen du même titre. Par hasard, je séjournais moi aussi à Fontevraud cet été-là. Les organisateurs, Mario Toran et Guy Tortosa me commandèrent un essai sur leurs expériences de travail.

Ce texte devait être publié dans le catalogue mentionné ci-dessus sous le titre Art en site : Art in situ ? Louise Lawler m’offrit un tee-shirt en guise de souvenir. Cette artiste est en réalité plus connue pour avoir mis au point une oeuvre critique qui confronte les valeurs d’usage et d’échange des oeuvres d’art. Dans le monde de l’art d’aujourd’hui, et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’art contemporain, ces notions sont souvent confuses. En fait, personne n’y porte vraiment attention, ni ne cherche à les comprendre.

Les photographies de Louise Lawler et les textes qui les accompagnent, lui permettent de revisiter les dispositifs d’exposition des collections publiques ou privées, tout en repositionnant l’objet d’art. Elle crée ainsi des représentations où les oeuvres sont de simples objets parmi d’autres, pris dans une accumulation chaotique ou de bon goût. Juxtaposées les unes à côté des autres avec indifférence, les oeuvres sont assimilées à des toiles de fond, des produits décoratifs. Les commentaires visuels de Louise Lawler sont drôles et acérés. Ils semblent néanmoins faire aujourd’hui l’objet d’une appropriation par le commerce de l’art lui-même, à l’instar des salles de ventes. (…)

 

dercon.chris.bookbcd


Le Roi est nu, vues de l’exposition des oeuvres
et objets collectionnés par Chris Dercon, 2000



download.1