LE VAISSEAU / Mathieu Briand
Une œuvre-environnement pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du monde. Crèche de la Friche Belle de Mai, 13003 Marseille.
LE CHEMIN DES FEES / Lucy+Jorge Orta
Un parcours de sculptures pour réenchanter l'Huveaune. Cinq sites le long de l'Huveaune - Saint-Zacharie, Auriol, Aubagne et Marseille.
HORIZONS - LES SENTIERS DE L'EAU / Tadashi Kawamata
Une œuvre sur le territoire de la Camargue pour révéler la diversité des paysages du delta du Rhône. Musée de la Camargue, Mas du Pont de Rousty, 13200 Arles.
LIMITES FLOUES / Le Cabanon Vertical
Imaginer autrement les espaces extérieurs d'un équipement urbain pour décloisonner et démultiplier les usages. Centre social des Canourgues, 13300 Salon-de-Provence.
TO MAKE A PLACE / Krijn de Koning
Création d'un lieu de vie et de partage dans un collège dépourvu de cour de récréation. Collège Notre-Dame de la Major, 13002 Marseille.
BANC DE SABLE / Olivier Bedu
Transformation d'une place en point de repère urbain, lieu de vie convivial et multiple. Place François Moisson, 13002 Marseille.

Les Nouveaux commanditaires 2013

accuei.opera

 PROJETS EN COURS

Le Vaisseau
Mathieu Briand

L'Opéra noir
Berdaguer&Péjus

L'Ecume des jours
Didier Fiuza Faustino

Les Sentiers de l'eau
Tadashi Kawamata

Limites Floues

Le Cabanon Vertical


Newsletter

Recevoir notre newsletter

Buren Daniel


Artiste I Daniel Buren


Une signalétique tactile et visuelle
Après avoir étudié plusieurs solutions possibles, celles qui vont suivre sont, il me semble, les plus simples et les plus riches à la fois, tout en restant extrêmement visibles et tactiles. En suivant au plus près le cahier des charges, il en ressort que le problème principal qui est ici abordé est celui d’une part, de la distinction entre les bâtiments et d’autre part, de la circulation générale, à la fois pour les visiteurs et pour les pensionnaires à l’intérieur de ces édifices, ainsi que pour le personnel (bien que ces derniers soient, à n’en pas douter, les seuls à pouvoir circuler parfaitement à l’intérieur des bâtiments Les Nénuphars et Les Chanterelles sans trop de difficulté, tels qu’ils sont à l’heure actuelle). Enfin, étant donné le concept général de ce projet, les grands principes une fois établis, ceux-ci se passent aisément de maquettes et de dessins qui ne pourraient être que très approximatifs et sans grand intérêt. En effet, aucun dessin (bien que nous allions en voir quelques-uns), ni surtout aucune maquette (que je n’ai volontairement pas faite faire), ne sauraient rendre de façon satisfaisante le projet en question. Ce sont donc les descriptifs et les principes suivants qui doivent être considérés comme le corps essentiel de mon projet et à partir desquels il faudra se décider.

En cas d’acceptation de ces principes, en accord avec les responsables, nous dessinerons alors directement, couloir par couloir, salle par salle, niveau par niveau, les endroits qui, dans l’espace de cet ensemble, devront être transformés. Il s’agira alors d’un véritable travail In Situ.

 
buren.visuel


download.1